Quinoa et purée de poix

De retour sur Lima nous réveillonnons chez les parents de Sebastian, qui nous ont gentiment invités.

Noel péruvien dans la famille de Sebastien
Noel péruvien dans la famille de Sebastien

On décide de manger léger toute la journée pour bien profiter du dîner. Ce qu’on ne savait pas, c’est qu’au Pérou on attend minuit pour s’attabler. On patientera donc 5 heures, morts de faim, devant cet énorme buffet :

Pas touche avant minuit !!!
Pas touche avant minuit !!!

A minuit pétante, le ciel de Lima s’illumine avec des millions de feux d’artifices privés. Et nous aussi, on s’y met ! Le dîner peut bien attendre quelques minutes de plus 🙂

Si vous vous demandiez pourquoi il y avait autant de voitures brûlées pendant les fêtes, vous avez la réponse
Si vous vous demandiez pourquoi il y avait autant de voitures brûlées pendant les fêtes, vous avez la réponse. Dire que je pensais connaître Aurélie.

Le 25 décembre, nous partons pour Cuzco, ancienne capitale de l’empire Inca perchée à 3400 mètres. On tombe rapidement sous le charme.

Place des armes à Cuzco
Vous le reconnaissez bien sûr, le fameux « STYLE COLONIAL »
La place des armes de Cuzco est entièrement piétonne
Boire un verre en terrasse avec vue sur la Plaza des Armas. En mode touriste parfait.

Depuis Cuzco, on visite les Salineras de Maras, des milliers de salines suspendues à flanc de montagne, encore en activité aujourd’hui.

Salineras de Maras
Vous connaissiez le sel de mer ? Découvrez le sel de montagne.
On imagine la galère pour récupérer tout le sel
On imagine la galère pour récupérer tout le sel
Après tout ce sel, un peu de sucre nous fera pas de mal
Après tout ce sel, un peu de sucre nous fera pas de mal

On reste quelques jours à Cuzco pour s’acclimater à l’altitude et se préparer à faire le Salkantay Trek : 4 jours et 3 nuits en altitude (4650m) puis dans la jungle avec en perspective finale le Machu Picchu.

Le marché central de Cuzco.
Du legging au sac de couchage, en passant par les ceviches et les avocats, on trouve de tout au marché de Cuzco
Aurélie seule sur le plaza San Bas
Départ du trek à 4h du matin, c’est dur !

Le début du trek est quelque peu brumeux… On joue à cache cache avec les nuages.

Non mais vous inquiétez pas, ça va se dégager
Non mais vous inquiétez pas, ça va se dégager
C'est jaune c'est moche ça ne va avec rien mais ça peut vous sauver de la pluie
C’est jaune c’est moche ça ne va avec rien mais ça peut vous sauver de la pluie
Vas-y je te prends en photo, fais comme ci tu regardais au loin dans la vallée
Vas-y je te prends en photo, fais comme ci tu regardais au loin dans la vallée

Le groupe qui se forme est très sympa et très international. Ensemble, le premier jour nous atteignons une jolie lagune.

1 australien, 1 américain, 1 brésilienne, 1 italien et 2 français pour une équipe de choc !
nevado humantay
Déjà 4400 mètres et pas mal à la tête ! Ouaaaaais !
Les nuages sont toujours là, mais les paysages restent magnifiques
Les nuages sont toujours là, mais les paysages restent magnifiques
Demain on démarre à 4h du matin ! Alors tout le monde mange son quinoa et boit son maté de coca
Demain on démarre à 4h du matin ! Alors tout le monde mange son quinoa et boit son maté de coca

Le lendemain, on passera tranquillement le col à 4650 mètres d’altitude, sans mal des montagnes ! Ca change tout !

Faut pas zoomer sur la photo : à 4650 mètres d'altitude, Aurélie gonfle !
Faut pas zoomer sur la photo : à 4650 mètres d’altitude, Aurélie gonfle !
Les amas de pierres abritent des feuilles de coca, offrandes faites par les Quechuas aux dieux de la nature
Les amas de pierres abritent des feuilles de coca, offrandes faites par les Quechuas aux dieux de la nature
Et hop encore une petite lagune bleue turquoise
Et hop encore une petite lagune bleue turquoise

Après la montagne, nous plongeons dans la jungle péruvienne pour rejoindre le Machu Picchu.

Welcome to the jungle
Welcome to the jungle
La pluie est tellement violente que nous devons mettre les tentes sous un toit.
La pluie est tellement violente que nous devons mettre les tentes sous un toit.
Le repos du guerrier de la jungle
Le repos du guerrier de la jungle

Pour accéder au Machu Picchu quand on a un budget restreint, pas d’autres solutions que de suivre la voie de chemin de fer à pied.

Le TGV local
Le TGV local
On marche le long des rails dans la vallée du Haut Urubamba
On marche le long des rails dans la vallée du Haut Urubamba
Bon d'accord, on a pas choisi les plus jolis ponchos
Bon d’accord, on a pas choisi les plus jolis ponchos. Mais heureusement qu’on les a !
Agua Calientes, le camp de base pour la montée au Machu Picchu. Tiens, encore le TGV local.
Agua Calientes, le camp de base pour la montée au Machu Picchu. Tiens, encore le TGV local !

Et là, après 3 journées brumeuses, pluvieuses, le soleil se lève enfin !!! On a bien fait de faire des offrandes aux dieux incas en haut du glacier !

Tu es sûre que tu préfères pas prendre le bus ?
Tu es sûre que tu préfères pas prendre le bus ?
Le soleil se lève sur le Machu Picchu. Vale la pena !
Le soleil se lève sur le Machu Picchu. Vale la pena !
Les lamas sont des pros du photo bombing !
Les lamas sont des pros du photo bombing !
Vue du Machu Picchu depuis la Puerta del Sol
Vue depuis la Puerta del Sol
Sans doute notre vue préférée du Machu Picchu
Sans doute notre vue préférée.

Nous repartons vers Cuzco avec des images plein la tête. Une journée de repos puis on file vers Arequipa et la région du Canyon de Colca où nous attend notre prochain WOOFING. La suite au prochain numéro 🙂

5 réflexions au sujet de « Quinoa et purée de poix »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faite le calcul (pour vérifier si vous n'êtes pas un robot) *