Terre de feu et monstres de glace

Après 10 mois de voyage, nous prenons le dernier bus vers la ville qui nous fait rêver depuis le début : Ushuaïa, capitale de la Terre de Feu !

Il nous faut franchir le détroit de Magellan, 4 postes de douanes et rouler en tout 13h pour couvrir les 250km qui séparent Punta Arenas de Ushuaïa à vol d’oiseau.

Ushuaïa fin del mundo
Vancouver – Ushuaia : 12700 km . On y est !!!

On a bien mérité un Crabe Géant avec une bière du Cape Horn !

King Crab Ushuaïa
Le crabe royal, le plus grand crustacé du monde. Délicieux.

La ville n’est pas super jolie mais a vraiment une atmosphère du bout du monde. On se balade sur le port en s’imaginant prendre un bateau vers l’Antarctique. On fera ça quand on sera riches.

Ushuaïa port
Ca donne envie de prendre un bateau pour l’Antarctique !

Quand le soleil se lève et se couche, le ciel prend une couleur rose due aux trous dans la couche d’ozone : c’est la Muerte Rosa ! Ultra flippant.

Muerte rosa Ushuaïa
La muerte rosa

On décide de faire une petite croisière dans le canal Beagle, histoire de faire coucou aux manchots ! Attention, en espagnol pingüinos = manchots et alcas = pingouins. Qui connaît la différence ?

Bateau croisière canal Beagle Terre de feu
Notre navire pour explorer le canal Beagle

On a choisi un bateau à voile pour le silence et parce qu’il n’y a que six autres touristes avec nous. On n’est pas déçus.

Croisière terre de feu
Aurélie à la recherche des baleines et des dauphins

On remonte calmement le canal à la recherche des bestioles.

bateau Ushuaïa
C’est trop calme, c’est sûr une baleine va surgir

Tout est tellement tranquille et silencieux, on se sent vraiment au bout du monde.

Canal Beagle reflet
On veut voir une baleine ! On veut voir une baleine !

Enfin les pin… heu les manchots font leur apparition.

Manchots de Magellan Ushuaïa
Pas de baleine mais Manchots de Magellan bien rangés

On passe un long moment à les observer parce qu’ils sont trop cools.

Manchots Terre de Feu
le gang de la plage. Terrifiant.

On a finalement vite fait le tour de Ushuaïa parce qu’au bout du monde, il n’y a rien ! On reprend donc un bus vers la région des glaciers en Argentine.

Ferry pour quitter la Terre de Feu
On quitte la Terre de Feu, et on est pas les seuls !

Notre premier stop est le glacier Perito Moreno près de El Calafate. C’est un des rares glaciers de Patagonie qui n’est pas en recul.

Perito Moreno
Un mur de 70 mètres de haut et 5 kilomètres de long !

On reçoit une visite surprise.

Miss Latino 2016 Perito Moreno
Je n’ai pas pu résister. C’est miss Latina 2016 quand même !
Glacier Perito Moreno
Avec Miss Latina 2017

Quand les nuages se poussent un peu, on aperçoit au loin le champ de glace qui alimente le glacier.

Glacier Perito Moreno El Calafate
Le Perito Moreno, monstre de glace

On quitte le Perito Moreno pour aller plus au Nord voir le célèbre cerro Fitz Roy ou cerro El Chalten pour les intimes.

La viedma El Chalten
La Patagonie, c’est plat et désert

Le cerro El Chalten domine le village éponyme de El Chalten : un tout petit village avec 3 rues, de l’électricité fournie par des générateurs et des épiceries vides… ça sera pâtes, pâtes et pâtes !

El Chalten
Le petit village de el Chalten

On démarre par le rando vers le cerro El Chalten car les rangers nous expliquent que le temps est exceptionnel et qu’on aura la chance de voir le sommet, ce qui est assez rare. (El Chalten = la montagne qui fume).

vallée du río de las Vueltas
Les méandres du río de las Vueltas. Muy linda !

Les rangers n’ont pas menti, le ciel se dégage !

Fitz Roy El Chalten
Au début de la rando qui mène au pied de El Chalten

Il faut marcher 10km pour atteindre le pied de la montagne. Tout le sentier se fait avec la montagne en vue, c’est très sympa.

Randonnée El Chalten Fitz Roy
On s’approche et c’est de plus en plus beau

Le dernier tronçon avec ses 400 mètres de dénivelé sur 1km est assez hardcore. Mais au bout, le paysage est incroyable.

El Chalten Mont Fitz Roy
El Chalten, la montagne qui fume

Le lendemain, on part voir l’autre pic célèbre de la région, le Cerro Torre, la montagne la plus difficile à escalader au monde. La rando est quasi la même que celle de El Chalten et aboutit à un pic impressionnant.

Le cerro Torre
Le cerro Torre, sommet le plus difficile du monde. On se demande vraiment pourquoi.

Puis on retourne glandouiller à El Calafate avant de reprendre la route. Buenos Aires n’est plus très loin : seulement 3000 km !!!

2 réflexions au sujet de « Terre de feu et monstres de glace »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faite le calcul (pour vérifier si vous n'êtes pas un robot) *