Mont Robson route des glaciers

La route des glaciers

Nous voilà partis, fiers comme des coqs à bord de notre campervan (article détaillé à venir), sur la route menant de Vancouver à Mc Bride, notre prochaine résidence. 

Sur la route des glaciers
Sur la route des glaciers

Nous traversons rapidement Whistler (equivalent de Courchevel en France) et après quelques hésitations, nous décidons de bouder le parking local pour notre premiere nuit « sauvage » et de poursuivre notre route. Nous découvrons alors le concept des « recreational sites » : des aires de camping « sauvage » dispersées un peu partout sur le territoire, en pleine nature, gratuites ou quasi, avec table, toilettes sèches, fire pits… mais sans douche.

Voici notre premier spot, qui donna ensuite lieu à une longue série :

camping près de Whistler
camping près de Whistler
La vue depuis la camping de Twin One Creek
La vue depuis la camping de Twin One Creek

Nous rencontrons Kevin et Michelle de Vancouver. Nous montons pour la première fois notre campement sous leurs regards amusés mais bienveillants.

Michelle et Kevin de Vancouver
Michelle et Kevin de Vancouver

Ayant survécu à la premiere nuit (pluie torrentielle = campervan étanche 🙂 ) et décidé que nous ne jouerons jamais plus aux dames chinoises, nous dévallons la route vers les grands parcs nationaux de canada : Glacier National Park, Yoho, Banff et Jasper.

En images :

Le mont Robson, Robson Provincial Park Canada
Le mont Robson, Robson Provincial Park Canada
Camping de Cedar Lake près de Golden Canada
Camping de Cedar Lake près de Golden Canada
Mosaïque route des Glaciers Canada
Mosaïque route des Glaciers Canada
Randonnée du lac Joeffrey près de Whistler
Randonnée du lac Joeffrey près de Whistler
Randonnée Bald Hills dans Jasper National Park
Randonnée Bald Hills dans Jasper National Park

Après 2-3 parcs, on commençait à se lasser des paysages de rêves et des lacs bleus turquoises. (génération Y jamais satisfaite !) Charles n’a alors eu plus qu’une obsession : TROUVER UN OURS !!!
Je vous laisse l’imaginer l’appeller infiniment en rando « petit ours ! où es tu? peeetttiiiittt ooouuurrrssss ».

Jusqu’au moment, où il a croisé notre chemin de randonnée… :). Bon on a pas eu le temps de prendre de photo sur le chemin parce qu’il a fallu fuir, mais on en a quand même une sur la route.

Des ours en pagaille sur la route
Des ours en pagaille sur la route

Prochains articles : Walter, le campervan de l’extrême  et la ferme de McBride, avec un petit teasing :

Notre ferme à McBride - teasing
Notre ferme à McBride – teasing

2 réflexions au sujet de « La route des glaciers »

  1. Les ours me font trop flipper, je suis pas là de les caresser ! Non non Paris nous manque pas trop pour le moment 😉 on a de quoi s’occuper !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faite le calcul (pour vérifier si vous n'êtes pas un robot) *